Des camélias à domicile

Les premiers camélias arrivent en France en 1783. L'impératrice Joséphine de Beauharnais met cette fleur à la mode et les collectionne avec beaucoup de bonheur au château de Malmaison. Les premières sélections à fleurs doubles, originaires de Chine, sont introduites en Europe en 1792. Au début du XIXe siècle, le Camellia représente la troisième vente de fleurs coupées après la rose et le dahlia.

 

Texte de Georges Lévêque ©

Photos Roué Pépinières

 

Camelia Fairy blush

 

 

Alexandre Dumas fils s'empare de la mode du jour et publie en 1848 " La dame aux camélias " en oubliant un L, en rajoutant un S et un accent. Son héroïne Marguerite Gauthier doit son surnom fleuri aux fleurs de camélias dont elle orne sa toilette. Verdi s'inspire de cette histoire d'amour et de sacrifice pour créer en 1853 son célèbre opéra " La Traviata " chanté tant de fois par Luciano Pavarotti. Le 1er janvier 1888, 120 000 boutonnières de camélias nantais sont vendues aux halles de Paris : c'est alors un complément indispensable aux belles tenues du soir des fêtes parisiennes. Coco Chanel relance plus tard la grande mode du camélia blanc, à la boutonnière pour les messieurs, dans les cheveux ou en broche pour les dames. Elle fait de cette fleur le blason de ses créations. 

 

 

Camelia Dahlohnega

 

Le camélia est une plante indigène des forêts du Japon, de Chine, de Corée et de tout le sud-est asiatique. Au Japon, on l'appelle " Tsubaki ", " arbre à feuilles épaisses ". Il devint l'emblème des samouraïs, qui voyaient le symbole de la fugacité de la vie dans les pétales rouges de la fleur nouvellement ouverte, et acquiert une forte charge culturelle liée aux cérémonies sacrées de l'Empire. On apprécie au Japon les camélias à fleurs simples et aux remarquables bouquets d'étamines, qui symbolisent l'amitié, l'élégance et l'harmonie. En Chine le camélia s'appelle " Cha ", " l'arbre à thé ". Pour les Chinois, le camélia idéal est double aux étamines cachées. Devenu le symbole de la longévité, du mariage heureux, du lien amoureux, de la chance, du bonheur, le camélia est très souvent représenté sur les fines porcelaines et les boîtes laquées. 

 

Camelia Koto no kaori

 

En France et depuis longtemps, les camélias sont des arbustes populaires dans les jardins. Ils se développent à merveille en Bretagne, en Normandie et le Pays Basque en raison les petites pluies fréquentes qui assurent une belle hygrométrie. Car leur crainte, c'est avant tout l'air sec et les étés très chauds. Question température, les camélias résistent bien aux hivers normaux. Les gens très prudents les enveloppent dans des films plastiques quand il gèle. Cela n'est pas nécessaire. Par contre, on peut secouer les tiges pour faire tomber la neige qui pourrait les casser sous le poids. Côté sol : terre neutre ou acide. On vante les mérites de la terre de bruyère qui est naturellement acide. Mais pas pure car elle sèche vite si la pluie se fait rare. Le bon mélange c'est un tiers de terre ordinaire sableuse, un tiers de terreau de feuilles et le reste en terre de bruyère et terreau de fumier. 

 

 

En quelques clics en direct du Finistère

Roué Pépinières innovent et mettent en ligne leurs plus belles plantes et fleurs. Experts du camélia, ils proposent plus de 200 variétés. Ils collaborent avec de grandes maisons telle que Chanel qu'ils approvisionnent en fleurs pour leurs événements et prises de vue.  Ils sont à l'origine du Camélia Fondation Luciano Pavarotti. Une magnifique fleur aux somptueux pétales rouges déployés autour d'un éclatant coeur jaune.

 

 

Camélia Fondation Luciano Pavarotti

 

Grâce à Roué Pépinières le Camélia Fondation Luciano Pavarotti porte dans les jardins du monde entier le souvenir du maestro. Implantée sur 15 hectares dans le Finistère, Roué Pépinières multiplient, élèvent et vendent aux professionnels et aux particuliers des végétaux issus de leurs propres cultures. 

 

Olivier et Thomas Roué

 

Olivier et Thomas Roué, amoureux de la nature, sensibles aux paysages et à l'esthétique du végétal, lancent leur pépinière en ligne afin de proposer un paysagisme de proximité, notamment au citadin. Ce besoin de nature du citadin est de plus en plus important : les ventes de végétaux augmentent; la nature est de plus en plus présente en décoration intérieure; la préoccupation écologique s'accentue. L'hyper-urbanisation l'éloigne de la nature. Il en souffre et cherche à garder le contact avec elle et ses bienfaits. Grâce aux deux frères, plantes, fleurs et arbustes sont désormais accessibles à tous !  Ils modifient les traditions et les habitudes en proposant une vente en ligne rapide, livraison en 2 à 4 jours, dans un conditionnement spécifiquement pensé pour le transport des plantes, fleurs et arbustes. Ce conditionnement permet de maintenir le pot tout en assurant la ventilation nécessaire. Gamme de prix : entre 10 et 80 euros selon le force de la plante commandée. Hortensias, bruyères et rhododendrons sont également disponibles. Pour en savoir plus sur les conditions de vente :

 

http://boutique.rouepepinieres.com/fr/

 

Créé le : 24/05/2016 - Mise à jour : 24/05/2016
Aucun avis
Laissez un commentaire

Retour
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales