L'émouvante beauté des feuilles : un grand livre de Gérard Jean

Beautés ciselées dans leurs formes, dimensions, textures et couleurs, les feuilles ont de tout temps inspiré Gérard Jean dans ses compositions paysagères. Son jardin de la Baie de Pellinec en Bretagne a tout lieu de s'en réjouir. Et nous aussi, visiteur d'un jour de ce jardin sublime ou lecteur d'un livre unique écrit et photographié par Gérard Jean lui-même et mise en pages par Les Editions Ulmer.

 

 

 

Photos de Gérard Jean

Compte-rendu de Georges Lévêque

 

 

 

Pour Gérard Jean, les feuilles dans un jardin comptent autant que les fleurs. Le jardin du Pellinec est un sanctuaire spectaculaire des feuillages les plus inattendus, portés par des plantes bien rares par moment et qui fleurent bon l'exotisme. Plantes exotiques pour certaines certes mais toujours en adéquation avec le climat doux et humide du rivage breton des Côtes d'Armor.

Quand chaque matin notre jardinier d'exception part au jardin, c'est un peu comme s'il allait passer en revue ce qui est déjà planté et réfléchir à ce qu'il devrait ajouter pour améliorer les effets visuels et culturels qu'il tente d'obtenir. Le Pellinec, c'est comme un herbier géant mais bien vivant fait de collections végétales rarement vues ailleurs et dans une mise en scène pleine d'émotion.

 

Son goût pour les feuilles remonte à l'enfance puisque, dès l'âge de 8 ans, sur le chemin de l'école, il s'était pris d'intérêt pour une vigne-vierge dont les feuilles s'habillaient chaque octobre des teintes faites de cramoisi, orange et jaune. Il les ramassait précieusement tant il les aimait. Son livre " L'émouvante beauté des feuilles " n'est jamais que le prolongement d'un goût immodéré pour cette matière à qui la Nature a confié le soin d'organiser la fonction chlorophyllienne. 

 

Grand livre dont les pages présentent des photos sublimes de feuilles, plus de 200, dans lesquelles les connaisseurs reconnaitront à coup sûr des plantes convoitées. C'est également l'oeuvre d'un jardinier érudit. Gérard n'accumule pas les végétaux pour leur seul graphisme. Non ! Il les aime un point c'est tout. Et il en veut le plus grand nombre avec l'obligation qu'ils soient heureux entre eux. Pas de simples objets de décor, mais bien un patrimoine en forme d'éco-système élégant. Il plante pour cela par affinité d'élégance tout autant que par affinité culturale, en quelque sorte l'alliance du beau et du pratique. A tous les végétaux signalés, photographiés et parfaitement nommés, s'ajoutent l'essentiel des renseignements culturaux. Le lecteur qui "flashera" sur telle ou telle plante sera documenté sur ses goûts et comment la faire pousser dignement.

 

Voici quelques exemples en regard des photographies les plus émouvantes.

* Page 22. Dans son jardin de marécage spécialement construit pour recevoir une merveilleuse et géante collection d'Iris kaempferi, Gérard Jean a invité Rodgersia podophylla, aux feuilles bien dessinées et pourpre jusqu'en juin, plus pâles ensuite. Il conseille d'ajouter astilbe et alchémille.

 

Rodgersia podophylla

 

* Pages 25/28. Le chapitre des mahonias est fantastique. Avec Mahonia confusa qui se présente sous un manteau de givre, alors que Mahonia savilliana s'habille en un rouge rutilant à faire des envieux. Puis Mahonia eurybracteata et lomariifolia exhibent des ramures qui font penser à des squelettes de poissons ou encore à des carapaces de crustacées. Toutes les espèces citées s'avèrent encore plus enviables quand on apprend qu'elles sont rarement malades, qu'elles supportent l'ombrage et qu'elles résistent étonnamment à la sécheresse.

 

 

Mahonia confusa - Mahonia lomariifolia

Mahonia savilliana

 

* pages 41/45. Les photos qui illustrent le géant Gunnera manicata du Brésil ne peuvent que séduire. En bon pédagogue, Gérard Jean explique les différences entre les deux espèces de gunnera les plus souvent proposées. G. manicata est la plus énorme avec des feuilles larges qui dépassent 2 mètres, mais elle est plus sensible au froid que G. tinctoria. En revanche, les feuilles de G. tinctoria sont réduites de moitié.

 

 

Gunnera manicata du Brésil

 

* Pages 68/69. Plein feu sur les piéris asiatiques qui, avec leurs feuillages souvent teintés de rouge (de vert aussi, d'argent, de jaune) s'avèrent trouver les climats breton et normand bien à leur goût. Ce sont alors au printemps des montagnes enflammées.

 

 

Pieris japonica variegata           -           Pieris Katsura

* Pages 87/88. Des feuilles duveteuses, c'est l'apanage de nombreux rhododendrons. La photo de R. pachysanthum est éloquente à ce titre. Les explications font découvrir que ce " tomentum " a pour raison de protéger du soleil brûlant. 

 

Rhododendron pachysanthum

 

* Pages 90/91. Une photo en double page qui montre le rêve réalisé du " fan de rhodos ". Superbe assortiment qui mêlent rhododendrons et fougères arborescentes. Rêve assorti d'explications techniques pour permettre à chacun de tenter de faire chez lui une scène comparable à cette allée himalayenne. :

 

 

* Pages 102/109. Tout est dit sur les phormiums. On les imagine sans mal droit sortis d'un atelier de peintre.

 

Phormium Jester

 

* Pages 111/117. Rencontre avec les restios, sortes de graminées inconnues dans nos jardins il y a seulement dix ans et à qui on peut promettre un bel avenir sans trop craindre de se tromper.

 

 

Cannomois virgata (restio)

 

Avec ce livre, on voit qu'au jardin toutes les beautés sont disponibles à qui saura les comprendre. Un peu de science, pas mal de persévérance et beaucoup d'imagination !

 

http://www.apjb.org/fr/parcs/jardin-pellinec.html

 

Jardin du Pellinec  22710 Penvenan

visite d'avril à septembre, le samedi après-midi

gj.pellinec@orange.fr

 

L'émouvante beauté des feuilles.  Editions Ulmer.  32 euros. 

Créé le : 17/12/2015 - Mise à jour : 17/12/2015
Aucun avis
Laissez un commentaire

Retour
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales