Paul Durand-Ruel et le post-impressionnisme à la propriété Caillebotte de mai à octobre

 

 

Durand-Ruel

Paul Durand-Ruel est bien connu comme le défenseur de " la belle École de 1830 " (Delacroix, Corot, Daubigny, Millet...) et surtout comme " le marchand des Impressionnistes" (Monet, Renoir, Degas, Manet, Sisley...). En revanche, on ignore généralement qu'il a apporté le même soutien indéfectible à cinq peintres de la génération post-impressionniste (Moret, Maufra, Loiseau, G. d'Espagnat et André) qui étaient attachés à sa galerie par un contrat moral d'exclusivité. Cette méconnaissance tient pour une part à ce qu'il n'a pas vécu assez longtemps pour assurer leur succès. Ils sont entrés dans son écurie au milieu des années 1890 - il avait déjà dépassé la soixantaine -, à un moment où l'impressionnisme commençait tout juste à être reconnu par la critique et par les amateurs d'art éclairés : c'est en 1895 que Monet expose triomphalement chez Durand-Ruel sa série des Cathédrales de Rouen. Quand le galeriste meurt en 1922, après s'être retiré des affaires depuis quelques années, ses poulains n'ont pas eu le temps d'atteindre la grande notoriété. Cette méconnaissance tient pour une autre part à ce que ces peintres - aujourd'hui bien présents dans les grands musées, dans les collections privées et sur le marché international de l'art - n'ont bénéficié, au cours des années passées, d'aucune exposition collective qui aurait permis de les découvrir en tant que groupe, d'apprécier leur valeur et de mesurer leurs affinités. Et cela alors même que Durand-Ruel les faisaient très souvent exposer ensemble, tant à Paris qu'à New York. Le propos de l'exposition est de réparer cette injustice, en présentant des toiles très rarement exposées, mais révélatrices du grand art de ces peintres.

 

Lire la suite

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

Le Vin du mois

Avril 2021 : un AOP Coteaux varois en Provence, la cuvée T rouge 2018 de Château Trians

Lire l'article

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

La rubrique "Actu-régions" vous propose les dernières infos des Comités Régionaux et Départementaux de Tourisme ainsi que des Offices de Tourisme. Une sélection qui vous permettra de découvrir encore davantage de petites merveilles à travers la France ! 

Voir Actu-régions

 

 Les Brèves :

 

La page des "Brèves" vous propose un résumé des dernières informations  culturelles, touristiques et gourmandes.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Histoire et toponymes : Pontivy/Napoléonville

Le nom des villes est souvent lié à leur histoire ou à leur situation géographique : fondation et occupation par une peuplade, référence à une caractéristique environnementale locale. Ce nom peut changer au fil des siècles également lorsque des circonstances politiques, économiques, sociales ou la volonté d'un homme de pouvoir l'exigent.  Prenons l'exemple de Pontivy, charmante ville bretonne du Morbihan. Son nom vient d'un pont permettant de traverser la petite rivière locale, le Blavet,  auquel on a associé le nom d'un moine celte, Ivy, qui aurait vécu au VIe siècle. C'est Ivy qui aurait relié les deux berges du Blavet en y jetant quelques troncs d'arbres... 

Mais Pontivy a porté un autre nom pendant quelques années, en attendant de retrouver le sien, : "Napoléonville". Petite histoire qui évoque la grande avec un H majuscule.

 

Lire la suite

 

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le château d'Etelan en Pays de Caux, petite merveille de gothique flamboyant et Renaissance

 

 

Sur la rive droite de la Seine, dans le village de Saint-Maurice d'Ételan, il est une élégante demeure historique entourée d'un parc de 20 hectares, le château d'Ételan. Le fleuve naguère coulait aux pieds du château. Son cours a changé ; il est un plus loin mais il forme toujours la dernière boucle de la Seine entre les ponts de Brotonne et de Tancarville. Du château, la vue est magnifique. Mais en se retournant c'est l'extraordinaire élégance de la bâtisse  que l'on admire 

 

Reportage, texte et photos (sauf mention spéciale) : Guy Riboreau ©

 

Lire la suite

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Histoire politique de la roue, de Raphaël Meltz, Librairie Vuibert

Qui a inventé la roue ? A quelle époque ? Dans quelle partie du monde ? En quoi cet objet rond, cet instrument en forme de cercle, a-t-il une dimension politique ? Ecrivain, doté d'une insatiable curiosité et d'une vaste culture, Raphaël Meltz ancien attaché culturel français au Mexique, a voulu comprendre ce qui a poussé les hommes à utiliser la roue. Pour transporter des charges, se transporter eux-mêmes, toujours plus vite, toujours plus loin. Est-elle née  à Sumer, du côté d'Uruk 3500 ans avant notre ère ?  Ou bien en Europe, en Pologne, à peu près à la même période ? Quelqu'un a-t-il conçu l'objet ou son existence relève-t-elle du pur hasard ? Pourquoi des civilisations anciennes ne l'ont-elles pas utilisée ? L'auteur puise dans les livres d'histoire, les récits de voyageurs, de chercheurs, de physiciens, d'économistes, d'hommes de pouvoir, pour tenter de trouver des réponses en comparant et en analysant les témoignages. Cela donne un livre passionnant de bout en bout, déconcertant par la richesse du sujet, l'abondance de la documentation recueillie et .les analyses très fines de l'auteur. 

 

Compte-rendu de lecture : Guy Riboreau ©

 

Lire la suite 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Dix sculptures monumentales de Manolo Valdés peintre et sculpteur espagnol avenue Georges V,

 

 

 

 

Cabeza de Mariposas
Cabeza de Mariposas

Opera Gallery Paris rend hommage au célèbre peintre et sculpteur espagnol Manolo Valdés, en lui consacrant une exposition à ciel ouvert au cœur de Paris. Reconnu comme l'un des artistes majeurs de la création contemporaine, Manolo Valdés explore depuis près de 60 ans les grands classiques de l'histoire de l'art et inscrit son œuvre dans la lignée des grands maîtres qui l'ont précédé. Jusqu'au 30 mars 2021, dix œuvres monumentales de l'artiste occupent l'avenue George V à Paris, dans le cadre de l'événement George V Monumental. Les sculptures en aluminium, bronze, résine et acier inoxydable revisitent le thème classique du portrait féminin cher à l'artiste.

 

 

Lire la suite

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Dordogne, Château de Puymartin, un extraordinaire cabinet mythologique à rénover

Dans les châteaux de Dordogne, ce n'est pas le moindre : à 7 km de Sarlat, entouré d'un vaste domaine boisé, le château a été bâti au XIIIe siècle. Il fut détruit par les mercenaires anglais en 1357 puis reconstruit au XVe siècle. Le château a été restauré partiellement vers 1890 par le Marquis de Carbonnier de Marzac, ancêtre de la famille actuelle, les de Montbron. Les guerres, celle de Cent ans puis les guerres de religion ont donc pesé sur son histoire. Mais le château a résisté avec ses tours  et ses légendes, dont celle d'un fantôme, celui de  Thérèse de Saint-Clar qui fut longtemps emprisonnée puis emmurée  dans la tour nord du château pour avoir trompé son mari, Radulphe, parti à la guerre mais rentré sans prévenir. La Dame blanche  de Puymartin  (une de plus dans la saga des Dames blanches) continuerait de hanter les lieux...  Au delà  de la légende, c'est un lieu magique habité par la même famille depuis 5 siècles.

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Escapade dans les Alpes bernoises en Suisse (région de Grindelwald-Jungfrau)

Les petits bourgs de Grindelwald et Mürren, nichés dans les Alpes bernoises, en Suisse, se méritent. Le trajet est long pour y accéder. Mais les trains sont confortables et proprets et surtout ils offrent à vos yeux de magnifiques paysages. La mise en bouche est languissante et c'est tant mieux car il faut se préparer, tout doucement aux sommets vertigineux et mythiques que nous offre le lieu. C'est le coin de l'Eiger dont on scrute la face nord pour y distinguer une cordée. C'est la possibilité d'accéder au col de la Jungfrau qu'on appelle le "toit de l'Europe" (3471m), sans être forcément alpiniste chevronné. C'est vivre au rythme d'un célèbre épisode de James Bond au Piz of Gloria, à Schilthorn, à près de 3000 mètres... Révisez quelques mots d'allemand (nous sommes en Suisse alémanique!) et prenez de la hauteur ! En route pour un parcours en altitude et en images. 

 

.Reportage Claire Vuillemin ©

 

 

Lire la suite

 

 

  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le Donjon à Etretat : cuisine raffinée, confort, cadre, service, récompensés par une étoile au Michelin

Expositions, L'Exode, Musée Libération de Paris

La sortie du Guide Michelin en pleine fermeture des restaurants due à la pandémie du Covid relève du paradoxe et d'un solide optimisme quant à l'avenir ! Et son attribution d'une étoile à ce très bel établissement, si elle réjouit bien évidemment le propriétaire Omar Abodib et son chef Gabin Bouguet, ne contribue pas pour le moment au bon équilibre financier du restaurant. Ses réservations sont fermées. La cuisine cependant reste opérationnelle grâce aux ventes à emporter et aux dîners servis dans les chambres. Il reste à espérer que, pour le Donjon comme pour d'autres établissements, le retour à la normale soit aussi proche que possible pour permettre à la clientèle de retrouver le chemin vers leurs tables. En attendant parcourons les lieux que le libano-normand Omar,  à la suite de ses parents, a voulu à son image, chaleureux, inspirés.

 

Texte et photos (sauf mention spéciale) : Guy Riboreau ©

 

Lire la suite

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Michel-Ange/Léonard de Vinci : correspondance imaginaire, de Guillaume Robin, Editions Ovadia

 

 

Deux géants de l'Art échangeant leurs vues sur leur relation, sur la façon de construire une oeuvre, avec quels projets en tête, quelle manière de les concevoir, quels outils pour les concrétiser, quels rapports  avec les autres artistes et avec les mécènes, il fallait un sacré culot et beaucoup d'érudition pour tenter l'aventure. Guillaume Robin, fort de sa connaissance des deux artistes a imaginé un échange de lettres qui, pour être imaginaire, n'en est pas moins plausible. Une correspondance virtuelle en tous points passionnante qui met en lumière les relations entre les deux hommes et leur conception de l'art, eux les deux grands maîtres de la Renaissance italienne.

 

Compte-rendu de lecture : Guy Riboreau ©

 

Lire la suite

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Menaces sur la gastronomie française - comprendre ce qui va changer, Editions Balland

 

 

 

Van Ackere, Editions Balland

Préfacée par l'historien Pascal Ory, cette somme consacrée à l'état actuel de la gastronomie impressionne par la richesse et le volume des informations recueillie par les auteurs, . Christine et Patrice van Ackere. De leurs multiples expériences en France et à l'étranger, complétées par de nombreux entretiens avec les acteurs du monde très divers de la restauration, ils font l'état des lieux, dégagent des tendances et tentent d'imaginer les chances de la cuisine française de garder la place prépondérante qui est encore la sienne.

 

Compte rendu de lecture : Guy Riboreau ©

 

 

 Lire la suite

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Francophonie : des anglicismes systématiques et un insupportable jargon

A la rédaction de Claire en France, nous tentons, dans nos articles, d'éviter les fautes de français et d'orthographe. Cela nous paraît être une bonne manière de respecter nos lecteurs.

Pour la semaine de la Francophonie, nous avions eu envie de " pousser un coup de gueule " comme on dit, quand une situation nous agace.

C'est le cas trop souvent à la lecture des informations que nous recevons, communiqués de presse, dossiers, censés nous alerter sur un événement que son promoteur ou son attaché(e) de presse juge digne de figurer sur notre site.

Ces alertes sont de plus en plus souvent rédigées dans un sabir ridicule, parfois à la limite de l'incompréhensible, par des gens qui pensent être " branchés " quand ils emploient des formulations où la langue anglaise mal maîtrisée tient lieu de moyen de communication privilégié aux côtés de termes français à la mode.

Voici une petite anthologie de ces dérives langagières que certains professionnels  de la communication jugent hélas normales dans un monde où l'effet de mode, le mot " dans le vent " doivent forcément se substituer  à l'utilisation de termes clairs, simples, respectueux  d'une langue française certes ouverte aux apports étrangers mais que le locuteur hexagonal doit pouvoir manier avec aisance.

 

Nous n'avons rien inventé, sachant que pour signaler un événement l'attaché(e) de presse (français,e) inscrira en tête de son communiqué, pardon : de sa newsletter,  l'inévitable  SAVE THE DATE (mieux vaudrait "Prenez date !) qui figurera sans doute avant ou après  Some press

 

 Le livre d'art qui follow la jeunesse créative !

Un roman feel good

Prendre un verre sur un rooftop parisien. Le mot terrasse c'est tellement démodé !

première analyse mondiale du #TravelBrag, ???

j'aurai plaisir à vous accueillir à un  afterwork

pour un Concert Beethoven : Starting-block à 17h30 

une dégustation de lapin façon finger food,  suivie d'une partie clubbing avec dress-code lapin, remis sur place

invitation à un Wine-Dinner 

portes ouvertes du Show Room  pour la collection spring/summer 2011

rendez vous au Lovestore ; Lomography et make-up

Un package shopping de noël sur-mesure : foronedayormore

Voir le kit MOOV'IN de YOO DIGITAL 

Solutionner (sic !) les ongles mous et dédoublés grâce à l'expertise Beauty Nails

La place du rosé dans l'entertainment aujourd'hui.

Optez pour la "SLOW LIFE"

Rendez vous Slow Galerie

Escape Game Outdoor

spring & summer healthy food

Exit le mot restauration : c'est désormais le Food Service, voire le Fooding ou le Food Court. Tellement plus chic... De même que food-pairing, ou un partenariat drink food. Les accords mets/vins, on ne connait pas

..une .information qui pourrait faire l'objet d'une news. Les mots "nouvelle" et "information" n'existent plus en français... De même, des journées détente sont devenues des SLOW DAYS 

De même "joueur" : "gamer" est tellement plus in

Le Barman est devenu Bar-tender ou Barrista servant des cocktails aux guests

Un festival de Fitness en Outdoor... le Bien-être ou la Forme en extérieurs, cela n'existe pas !

Avouons qu'il y a de quoi déprimer. Pardon, d'avoir un Burn-out sous le burnou(s) !

Une petite dernière venant d'un président de Région parlant d'un grand magasin parisien : "le plus grand store du monde"...

Liste loin d'être exhaustive car nous n'avons pas tout relevé dans les centaines communiqués que nous recevons tous les jours...en live

 

Et, dans le Figaro Madame, ce charabia impardonnable :

  • Trendy, délicieuse et instagrammable, cette salade de salade fraise-feta est en passe de devenir la nouvelle tomate-mozza
  •  mettre son corps en mode "slow"
  • c'est dans l'univers de la food  ...
  •  Avoir la green attitude
  • "eat girl"
  • Trois green influenceuse à suivre
  • Experte en BEAUTY FOOD
  • La " GOOD MOOD FOOD "
  • Manger CLIMATE-FRIENDLY
  • La GREEN LIST des aliments les plus ...

Il y a des claques qui se perdent...

Guy Riboreau

 

"La démocratie comme la vie en société sont affaire de pacte, qui supposent une langue commune, une pensée partagée, une confiance. Elle est, cette confiance, au débat public ce que sont l'orthographe et la grammaire à la langue: elles autorisent la suite, le débat et la critique, la dialectique, la pensée. Chassez la grammaire, il n'est plus de pensée possible." (Claude Askolovitch)

 

Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales